Des avis sur Team works !

Que disent les participants potentiels de Team works ! sur les opportunités offertes par les rencontres d'experts ? Qu'est-ce qui les attire dans le fait de s'engager sur l'autre continent et quelles sont leurs attentes? Que peuvent rapporter les professionnels expérimentés du Senior Experten Service (SES) de leurs missions dans les pays africains ? Quelles sont, selon eux, les avantages d'une mission en tandem avec de jeunes professionnels ? Et qu'est-ce que les entreprises espèrent gagner de l'échange de travailleurs qualifiés ?

« Nous apprenons l'un de l'autre tout en nous amusant. »

Hajo a 71 ans et il habite à Bonn. Il a longtemps été employé en tant que conseiller d'entreprise et travaille depuis sa retraite comme conseiller indépendant. Hajo s'engage bénévolement auprès d'une aide hospitalière, de l'association « Fit für den Beruf » et du Senior Expert Service (SES). Il nous fait part de ses impressions en tant que SES Expert et binôme de Beauty, participante à Team works! du Botswana.

« Chaque culture, chaque pays dispose de ses propres processus et chemins pour se déplacer et se développer. Cela doit être respecté et compris ! »

Yudy, qui a désormais 31 ans, est directrice d'organisations à but non lucratif de formation. Lorsqu'elle a effectué son stage d'observation avec Team works!, elle était responsable du dossier dans le département Amérique latine auprès de « Pain pour le Monde » (Brot für die Welt). Elle est actuellement volontaire chez PBI (Peace Brigades International) au Mexique. Yudy a effectué son stage d'observation avec Team works! auprès de l'ONG Maisha Capacity Development Opportunity (MCDO) basée dans le district de Babati, région de Manyara, en Tanzanie. Elle nous fait part des impressions qu'elle a eu de son stage d'observation effectué en binôme avec un SES Expert.

« Être ensemble a permis de faire surgir plus d'idées, de concrétiser des possibilités et d'essayer certaines choses. »

Laura a 27 ans et elle habite à Wiesbaden. Professionnelle de la restauration de formation, elle a effectué un stage d'observation dans une école professionnelle à Ruhango au Rwanda où elle a été accompagnée par Andreas Nommels, un SES Expert. En unissant leurs forces, le binôme a formé le corps enseignant dans le domaine « Food and Beverage ».

« Il est important d'être ouvert et disposé à apprendre, désapprendre et apprendre de nouveau. »

Joseph Obore (30 ans) est travailleur social et gérant d'Action for Development of Grassroots Communities (ADEGCO) à Bukedea, Ouganda. Il nous raconte ses expériences de participant à Team works! en Allemagne, ce qu'il a vécu et appris chez PIRON Global Development à Bonn et son ressenti sur la vie à  l'étranger.

« Être au cœur de l'action plutôt que d'être seulement présente – ose le faire. Ose ! »

Grady a 30 ans et travaille en tant qu'assistante technique en chirurgie dans un hôpital d'Essen. Avec les époux Krawzak du SES et Lara, une autre jeune professionnelle, elle a effectué fin 2023 un stage d'observation dans un hôpital de Nyangao en Tanzanie. Elle nous fait part de ses impressions et de ses expériences.

« Ce fut une expérience enrichissante qui a changé ma vie et m'a permis de découvrir différentes méthodes de travail. »

Oloshuku Mbukure Lerug, alias Ole Lerug, est un kinésithérapeute d'Usa River en Tanzanie. Il fait part de ses expériences en tant que participant à Team works! en Allemagne. Ole revient sur ce qu'il a vécu et appris à la clinique neurologique spécialisée et centre de convalescence de l'Office pour la Jeunesse de l'Hegau. Des surprises ont également été au rendez-vous !

« Je voulais participer à un projet pour non seulement avoir un impact mais aussi découvrir une culture étrangère. Team works! m'a permis d'avoir les deux ! »

Jonas Bergdolt a 29 ans et il habite à Bietigheim-Bissingen, en Allemagne. Jeune expert en mégadonnées, il était à l'école primaire Aunt Kevin à Nkokonjeru, en Ouganda, pour aider à l'installation d'une salle informatique. Il relate ici ses impressions.

« L'expérience d'autres cadres de vie et la collaboration au sein d'une équipe interculturelle permettent de se développer sur le plan professionnel mais aussi personnel ! »

Marlena a 29 ans et elle habite à Cologne, en Allemagne. En tant qu'assistante sociale, elle conseille et soutient les jeunes qui s'engagent dans le bénévolat. Elle s'est rendue en Sierra Leone pour un stage d'observation auprès de la Global Empowerment and Development Association (GEDA-SL), en compagnie de Rosaline M'Bayo, experte du SES. Elle nous fait part de ses impressions et de ses expériences.

« J'étais stagiaire mais aussi formatrice en pâtisserie "à l'africaine" »

Rebecca Biira de Kasese en Ouganda travaille comme cheffe de cuisine et formatrice au Rwenzori Royal Institute. Elle nous raconte ses expériences de participante à Team works! en Allemagne, ce qu'elle a vécu et transmis dans la boulangerie-pâtisserie Kaffee Wippler à Dresde et les aspects qui l'ont surprise pendant son séjour.

« Une telle mission exige parfois d'avoir les nerfs solides, beaucoup de patience et parfois même de la créativité. Mais lorsqu'on est fait pour cela, c'est vraiment super en binôme. »

Carolin a 29 ans et elle vit à Schwerin. Elle est infirmière et puéricultrice. Lorsqu'un pédiatre et expert du Senior Experten Service lui a parlé de l'Office germano-africain pour la jeunesse et de la possibilité d'une mission commune, elle n'a pas hésité longtemps.

« Du beurre de cacahuète fait maison comme cadeau de départ »

Svenja Bloom a participé à Team works!. En tant que conseillère pédagogique du réseau solidaire de Rhénanie-du-Nord-Westphalie (Eine Welt Netz NRW), cette jeune femme de 29 ans originaire de Münster s'est rendue en Ouganda, où elle a effectué un stage d'observation de quelques semaines dans une ONG - et en a ramené quelques conseils utiles.

"Un stage à l'étranger peut déclencher une ouverture d'esprit!"

Robert Haas s'engage en tant qu'expert du Senior-Experten Service et a déjà effectué sa première intervention pour l'Office germano-africain pour la Jeunesse : cet ancien diplomate et fonctionnaire ministériel s'est en effet rendu en Ouganda au printemps 2022 en compagnie de Svenja Bloom, participante à Team works!

« Une fois ce n'est jamais de trop, mais pas assez souvent non plus. »

Antonia Möltgen a 25 ans et elle habite à Cologne et à Vienne. En tant que future styliste textile et de mode, elle a effectué un stage d'observation de trois semaines avec Team works! chez ZimTrade à Harare et Bulawayo, au Zimbabwe. Dans cette interview, elle relate ses expériences.

« Nous avons donc pu changer de perspective et apprendre les uns des autres. »

Originaire de Fulda, Julian Schwab travaille depuis plusieurs années en tant que pompier volontaire et relate dans une interview les changements de perspective et l'hospitalité rencontrée lors de son intervention avec Team works! en qualité de jeune expert au Kenya

« L'échange donne l'occasion d'apprendre et d'expérimenter des choses que nous n'apprendrions jamais en restant chez nous. »

Francis Kalema, originaire d'Ouganda, travaille en tant que directeur et professeur dans une école de musique à Kampala. Il évoque l'expérience de sa participation à Team works! en Allemagne, comment il a commencé la musique et comment son histoire personnelle l'encourage à s'engager pour les autres.

« Considérer sa propre culture sous un angle différent »

Max Orthey de Cologne en Allemagne est en dernière année de formation. Il raconte ce qui le fascine le plus dans une intervention dans le cadre de Team works! en Afrique, ce qu'il aimerait demander à ses collègues de l'entreprise d'accueil, et ce que sa famille et son employeur pensent de Team works!

« On peut apprendre à penser globalement »

Tamryn Iyer de Durban en Afrique du Sud est experte en marketing. Elle parle de son travail, de sa formation, de ses rencontres internationales, et des avantages qu'il y a à apprendre à se connaître mutuellement. Sa mère effectue des interventions en tant que représentante du SES.

Citation

Tamryn Iyer

J'ai déjà eu la possibilité d'acquérir des expériences internationales. Cela m'a appris à penser globalement. C'est ce que je souhaite également à d'autres. C'est pourquoi je trouve ce programme tellement génial !

« En définitive, il n'y a jamais assez de perspectives à prendre en compte. »

Nadja Lissok de Cologne en Allemagne travaille comme rédactrice pour le Kölner Stadt-Anzeiger et a déjà acquis beaucoup d'expériences à l'étranger. Elle relate ses propres séjours à l'étranger et met en lumière les opportunités et les possibilités qui s'offrent aux jeunes avec l'OGAJ.

« Je souhaite découvrir d'autres gens et une autre culture »

Eric Njung’e Njoroge de Nairobi au Kenya vient de terminer sa formation de technicien en mécatronique. Dans l'interview, il raconte ce qui le fascinerait tout particulièrement dans une intervention en tant qu'expert en Allemagne. Sur le plan professionnel, des relations humaines et également culturel.

« Il s'agit parfois de rompre avec les vieux schémas. »

Bettina Frommann de Kiel en Allemagne est une professeur diplômée de sport et de français. Elle s'engage depuis 2019 auprès du SES parallèlement à son emploi. Dans l'interview, elle révèle ce qu'elle attend des jeunes experts de l'OGAJ, et ce qu'elle espère pour elle-même.

Citation

Max Orthey

Si les collègues africains ont développé d'autres solutions, je peux intégrer ces connaissances dans mon activité.

« Il s'agit de partager des connaissances, mais aussi de partager la culture »

Joseph J. Haule d'Arusha en Tanzanie dirige un centre de formation professionnelle dans cette ville. Ce centre est une entreprise d'accueil possible pour un jeune expert d'Allemagne dans le cadre de la rencontre de jeunes experts avec Team works!. Dans l'interview, il raconte ce qu'il trouve passionnant dans ce programme.

« Les jeunes sont l'avenir de notre société »

Wolfgang Reisen d'Erfurt en Allemagne est un expert du SES depuis 2010. Dans l'interview, il raconte ses interventions au Mali et pourquoi il aimerait participer à une intervention commune en tandem avec un jeune expert de l'Office germano-africain pour la Jeunesse.

« Je voudrais susciter l'enthousiasme des jeunes pour les technologies modernes. »

L'expert du SES et entrepreneur Friedhelm Ochmann raconte ses interventions au Ghana et pourquoi il souhaite faire profiter un jeune expert d'un pays africain d'une intervention en Allemagne avec Team works!.